Sécurité : Les caméras de surveillance peuvent-elles remplacer les vigiles ?
26 octobre 2018
Les détecteurs multicapteurs, une évolution technologique dans la détection des incendies
8 novembre 2018
Afficher tout

Il y aura davantage d’agents de sécurité armés en 2019

Les conditions dans lesquelles des agents privés pourront être armés se précisent. Ils seront en service courant 2019. Combien ? Entre 1 700 et 3 500, estime-t-on au ministère de l’Intérieur.

De plus en plus d’agents de sécurité seront à l’avenir armés

Certains d’entre eux le sont déjà : les convoyeurs de fonds par exemple. Or, la loi sur la sécurité publique du 28 février 2017 a élargi les missions pour lesquelles ces agents pourront être armés. Il s’agit des agents amenés à « protéger l’intégrité des personnes », plus communément appelés gardes du corps. Et des agents statiques pouvant intervenir sur de grands événements ou sur des sites sensibles (industriels par exemple). Notamment en cas de menaces terroristes.En fonction des missions, ceux-ci pourront être équipés d’armes de catégorie B (armes à feu de poing et d’épaule) ou de catégorie D (matraques télescopiques, tonfas…). Dans les prochaines semaines, des arrêtés ministériels doivent préciser la date d’entrée en vigueur de cette mesure, les conditions de formation de ces agents, les lieux de stockage des armes…

Un double verrou

Ce qui est déjà connu, c’est que pour pouvoir employer des agents armés, les sociétés privées devront avoir reçu une double autorisation : « à la fois du Cnaps (le conseil national des activités privées de sécurité) pour s’assurer que la société remplit les conditions pour exercer son activité, et du préfet du département concerné par la mission demandée, afin de vérifier que l’emploi d’agents armés est nécessaire », précise-t-on au Cnaps. Les formations devant encore être mises en place (300 à 400 heures par agent), ces nouveaux vigiles armés ne devraient pas être opérationnels avant le milieu de l’année 2019. Combien des 170 000 agents privés se retrouveront armés ? « 1 à 2 % », estime-t-on au ministère de l’Intérieur. Le Snes (syndicat des entreprises de sécurité) s’interroge : le coût horaire de ces agents sera-t-il rentable ?


Des questions ? Pour tous types de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous ou par téléphone au 01 76 50 04 04


Formulaire de contact:

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Un service vous intéresse en particulier ?

Compléments d'informations

Nos centres sont agréés par la préfecture.

Monsieur Sécu appartient au groupe "NKA".

La formation Professionnelle d'Agent de Prévention et de Sécurité s'inscrit dans le cadre de l’aptitude professionnelle obligatoire en vue de l’obtention de la carte professionnelle dématérialisée pour l’activité "Surveillance humaine ou surveillance par les systèmes électroniques de sécurité ou gardiennage" soumis au livre VI de la sécurité intérieure délivrée par le CNAPS.

Le SSIAP (Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes) est une formation diplômante obligatoire en France. Le SSIAP regroupe différentes formations concernant les établissements recevant du public (ERP) et les immeubles de grandes hauteurs (IGH.

Pour accompagner et former le candidat tout au long de sa formation, Monsieur Sécu fait appel à des formateurs professionnels et expérimentés. Grâce à la qualité de l’enseignement, les chances de trouver des débouchés professionnels sont réelles.

+33 1 76 50 04 04


contact@monsieursecu.fr